Wind Asset Manager

  • Production Sud
  • Seraing, Belgium

Wind Asset Manager

Job description

Portée par la strategie de croissance de Luminus, le portefeuille éolien a atteint, à la fin 2019, plus de 500 MW de puissance installée répartie entre une soixantaine de parcs éoliens totalisant plus de 200 turbines. Cette stratégie vise l’objectif des 700 MW en 2022, et pour ce faire, s’appuie sur l’une exploitation long-terme des actifs (plusieurs atteindront bientôt la quinzaine d’années). Par conséquent, le profil du portefeuille éolien et l’opération de celui-ci se complexifie.

Dans ce contexte, le Wind AM gère un portefeuille de parcs éoliens (pour un total de 35 WT max), qu’il suit particulièrement pendant leur phase opérationnelle, avec l’objectif d’atteindre les objectifs mentionnés dans le Wind Policy et détaillés dans le Strategic Asset Management Plan (SAMP), et ce, durant tout le cycle de vie des WFs.

Listes des Tâches

Au service du Wind Asset Management,

  • Le Wind Asset Manager assure la gestion de 5 à 12 actif(s), en fonction du nombre de WTs (max 35) et de sous-stations de chaque parc afin de :
    • Réaliser le suivi de performances et du respect des engagements contractuels des différents sous-traitants :
      • En s’assurant de la bonne réalisation des maintenances préventives semestrielles et annuelles sur chacun de ses sites (respect du planning par rapport à la date CoD, durée d’intervention sur chaque WT, bonne transmission des rapports de checklists du mainteneur etc.). Pour cela, le WAM s’appuie sur les outils mis à disposition par le Wind coordinator, ainqi que sur les échanges avec celui-ci ;
      • En traquant les sous-performances de ses parcs et en cherchant les causes expliquant ces sous-performances observées, avec les équipes supports (et notamment E&I) auxquelles il remonte les préoccupations, en se basant en particulier sur:
        • les outputs des rapports hebdo
        • les outputs des rapports mensuels
    • Faire un reporting régulier de ses actifs selon les fréquences:
      • Hebdo ;
      • Mensuel ; pour l’interne comme pour l’externe quand les parcs sont en partage avec des partenaires
  • Le Wind Asset Manager est le point de contact/d’entrée pour les échanges avec les clients, partenaires extérieurs, autorités locales et tous les sous-traitants avec lesquels il peut être amené à interagir sur ses actifs ; dans ce cadre :
    • Il veille à proactivement et régulièrement à rencontrer les stakeholders concernés ( et notamment : communes, propriétaires exploitants et les clients industriels) ;
    • Pilote régulièrement des points téléphoniques et des réunions notamment avec les O&M providers, pour obtenir des clarifications sur des points techniques et négotier les disponibilités contractuelles des parcs, au mieux pour Luminus et/ou pour les partenaires avec lesquels Luminus co-gère des parcs. Il participe à la préparation des réunions « bilatérales » Luminus/O&M providers, en rapportant les points bloquants pour que ceux-ci soient abordés et traités à l’issue ;
    • Reste en contact avec le terrain et les thématiques techniques pour s’assurer de bien comprendre les problématiques rapportées par les WSS et/ou O&M providers, et de bien les synthetiser auprès des stakeholders externes. Pour ce faire, il devra s’assurer de réaliser au minimum une inspection par an en machine (et au max 5 fois :an), notamment pour suivre des thématiques spécifiques ;
  • Il est en charge d’un suivi proactif de parcs en process de Handover qui s’ajouteraient au portefeuille général de Luminus et plus spécifiquement au sien :
    • En appliquant de manière adéquate les process et procédures existantes ;
    • En pilotant les bonnes interfaces avec les départements de Construction et de Développement et notamment avec les PM impliqués, jusqu’à la signature du take over, mais également à l’issue de celle-ci afin de notamment:
      • Assurer le complétude des dossiers/documents en conformité avec le Document management process, en étant notamment le garant de l’actualisation de l’assets register ;
      • Assurer de la levée des réserves observées au niveau du terrain (punch-list).
  • Il est le garant des « Legal & environmental compliances » et pour ce faire, il veille par exemple à la bonne réalisation des campagnes acoustiques ou de autre sujet assurant de la conformité des parcs aux normes et règlementations. Pour ces missions traversales, il s’appuie sur les équipes support (en passant le coordinateur) envers lesquelles il joue également le rôle de « fournisseur d’informations » du parc;
  • Il contrôle l’allocation des Certificats verts et des Garanties d’origine pour ses parcs et les volumes d’électricité produits (sur la base des compteurs sous-station et turbines), en interaction avec l’équipe optimisation/short forecasting, afin de veiller aux revenus dûs de ses parcs (réseau ou industriels locaux).
  • Dans le cadre cité ci-dessus, il s’assure que les factures sont envoyées (de manière appropriée), notamment pour les « local offtake », aux industriels;
  • Il respecte le Wind Policy, les process, procédures et règles HSE existantes, et s’assure dans la mesure du possible du respect de celles-ci au sein de l’équipe et avec tous les partenaires (sous-traitants ou clients). Dans ce cadre, il est notamment le garant de :
    • la rédaction des incident reports
    • le suivi de plaintes reçues
    • draft P&L de ses sites
  • Rapporter de manière régulière au Regional Senior WAM ; pour remonter les problèmes éventuels, et leurs potentielles solutions, mais aussi envisager de nouvelles orientations AM; et en cas de problématiques spécifiques, en réfère au Regional Senior WAM sur des points bloquants pour s’assurer d’un soutien technique / « hiérarchique » ;

Requirements

  • Formation universitaire ou équivalente à orientation technique ou économique
  • Affinité pour les questions techniques, économiques et convaincu de l’intérêt des énergies renouvelables
  • Expérience en management d’assets, idéalement éoliens
  • Volontaire pour des déplacements ponctuels sur les sites éoliens
  • Très bonne connaissance de MS Office
  • Connaissance approfondie du français ou du néerlandais, et professionnelle de l’anglais.